close
Menu

John Deere mène à bien la transition vers les normes Stade V grâce à son expertise en matière de filtres à particules diesel (DPF) et aux techniciens spécialisés de son réseau de concessionnaires.

Cette expertise en matière de DPF se traduit pour les clients du secteur agricole par une consommation totale de fluides réduite et des performances améliorées.

Mannheim, Allemagne, le 11 avril 2016 — John Deere est fin prêt à mettre à profit son expérience et son expertise éprouvées pour accompagner ses clients européens sur la voie de la transition des normes Stade IV vers les nouvelles réglementations Stade V. La gamme actuelle de moteurs John Deere équipés de technologies de DPF étant déjà en mesure de respecter les exigences des normes Stade V, la transition sera facilitée pour les clients John Deere.

Les normes Stade V entraîneront notamment l’introduction d’un seuil de particules pour les moteurs de la plage de puissance 19-560 kW, qui obligera les fabricants à recourir à un DPF. John Deere fait appel à des technologies de DPF depuis les niveaux Stade III B et comptabilise ainsi plus de 150 millions d’heures d’utilisation de ces filtres sur le terrain. « De par notre vaste expérience du développement et de l’intégration de technologies de DPF, John Deere est déjà capable de se conformer aux exigences imposées par la proposition de règlement de la Commission européenne COM(2014) 581 concernant le niveau d’émissions Stade V », souligne Geoff Stigler, directeur des ventes, du marketing et de l’assistance de John Deere Power Systems pour l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Asie et l’Australie. Cela confirme que John Deere a fait le bon choix concernant les technologies de motorisation mises en œuvre en prévision des normes Stade IV.

La stratégie adoptée par John Deere dans le cadre des normes d’émissions offre aux clients une solution Stade V synonyme de performances, de sobriété, de confort et de rentabilité sans recours à des technologies complémentaires », commente Chris Wigger, Vice-Président chargé des Ventes et du Marketing AG et Turf pour la Région 2 chez John Deere.

D’autres choix technologiques décidés pour les normes Stade IV impliqueraient des modifications et une complexité accrue en vue de la conformité aux réglementations Stade V. « À mesure qu’approche la date d’entrée en vigueur des normes Stade V, nos clients peuvent rester sereins car nos solutions éprouvées leur offriront une transition simple », poursuit Chris Wigger.

La vaste expérience des DPF que possède John Deere concerne également son réseau de concessionnaires. Les techniciens des concessions John Deere travaillent en effet avec ces technologies depuis la mise en place des normes Stade III B. Ils bénéficient donc de longues années de pratique, ainsi que d’une formation et de connaissances approfondies dans ce domaine.

Les moteurs John Deere équipés d’un DPF sont déjà conformes aux normes d’émissions actuelles, ce qui constitue un aspect particulièrement important pour les marchés imposant des émissions faibles, notamment les municipalités, en quête de véhicules répondant aux réglementations les plus strictes en faveur de la préservation de l’environnement.

Chris Wigger ajoute que John Deere s’attache à proposer en permanence à ses clients des solutions de motorisation innovantes leur conférant des avantages distinctifs sur le plan des performances, de la sobriété et de la simplicité d’entretien.